16/04/2012

 

Haute-Normandie :

Les Chambres des métiers interviennent dans le développement international des entreprises

 

 

La Chambre de Métiers et de l'Artisanat de la Seine-Maritime (CMA76), a signé pour le compte des CMA de Haute-Normandie la convention de développement à l'international des entreprises de Haute-Normandie.

 

Ainsi, en s'associant avec l'Etat, la Région, les CCI, Ubifrance, le Comité des Conseillers du Commerce Extérieur, Oséo, la Coface et la Chambre d'agriculture, l'ensemble des 3 Chambres de Métiers de Haute-Normandie montrent leur volonté de faire du développement international un des axes majeurs de leur stratégie d'accompagnement du secteur artisanal.

 

Les entreprises artisanales représentent, un potentiel de croissance à l'international et contribuent chaque année au moins pour 6 milliards d'euros au montant total des exportations françaises.

 

Pour favoriser leur développement, les chambres des métiers leur apportent désormais des conseilles et sont un soutien à leur démarche.

Ainsi, la CMA 76 vient de recruter une chargée de mission « Développement international » en la personne de Mme Carole ANGENOT qui vient ainsi renforcer l'équipe du service Développement économique.

 

Contact : Carole ANGENOT - 02.32.18.23.40 - caroleangenot@cm-76.fr

 

Source : www.cma76.fr - actualités

 


12 04 2012

 

Rapport Annuel 2011

AFII sur les investissements étrangers

 

L’AFII (Agence Française pour les Investissements Internationaux) a été créée en 2001 à l’initiative des ministères de l’économie et des finances et de l’aménagement du territoire. Elle a pour mission d’attirer les investissements internationaux en France, en réalisant la promotion du territoire et la prospection à l’étranger.

Comme chaque année, elle présente le bilan des activités d’investissements étrangers en France ; le bilan 2011 a été dévoilé en mars 2011. Ainsi, 698 nouveaux projets d’investissements ont été détectés qui engageaient la création ou le maintien de 27 958 emplois. Chiffre en légère baisse par rapport à 2010 où 782 projets avaient été réalisés, également en période de crise économique mondialisée. La France a attiré des projets provenant de plus de 40 pays différents, avec une grande majorité d’origine européenne.

Sur les 698 projets un peu moins de la moitié sont des projets d’extension, c’est-à-dire des entreprises déjà présentes qui agrandissent ou développent leur activité, 319 projets sont de réels projets de création sur le territoire.

La région qui attire le plus les investisseurs reste l’Île-de-France avec 233 projets, suivi par la Région Rhône-Alpes pour 120 projets, puis l’Alsace avec 43 projets mais qui elle est en croissance par rapport aux années précédentes. A noter qu’au moins 2 projets ont été détectés pour toutes les régions de l’hexagone et des DOM – TOM, seule la Corse n’a pas attiré d’investissements.

 

Le bilan de l’AFII ne nous expose pas si les politiques économiques des régions sont déterminantes dans le choix des implantations d’entreprises étrangères*, et notamment la levée des fonds publics nécessaires en face des projets.

Vous pouvez retrouver le bilan 2011 de l’AFII complet dans la rubrique « la petite bibliothèque ».

 

*entreprise étrangère selon la définition de l’AFII

Source : AFFI – bilan 2011


2 04 2012

 

 

 Rhône-Alpes : Le guide des aides à l’export

 

Suite à la signature de la « Charte de partenariat stratégique en Rhône-Alpes pour l’accompagnement à l’export des entreprises » par l’Etat, la Région Rhône-Alpes, la Chambre de Commerce et d’Industrie deRhône-Alpes, et UBIFRANCE, une « équipe Rhône-Alpes de l’export » a vu le jour avec pour objectif de simplifier et faciliter l’accès aux marchés étrangers aux PME rhônalpines. Ainsi leur mission est également de faciliter l’accès aux financements internationaux.

Un guide des financements à l’international a été réalisé par l’équipe Export Rhône-Alpes.

Ce guide vise à présenter les principaux financements et appuis mis à disposition des entreprises de Rhône-Alpes pour leur développement à l’international et permettra d’identifier les bons interlocuteurs au bon moment.

 

Les aides « export » sont de différents types : prêts, garanties, subventions, ou encore mesures fiscales.

 

Ce guide ce veut pratique, synthétique, et lisible facilement par les entreprises, notamment grâce à un sommaire « projet ». Il se présent en deux parties principales :

-          des fiches par programme de financement export disponible

-          et une section carnet d’adresses présentant les organismes et contacts associés.

 

Retrouvez ce guide dans la rubrique « La Petite Bibliothèque ».

 

Source : Dirrecte Rhône-Alpe, communiqué de presse


19 03 2012

 

 

Poitou-Charentes : La volonté d’une nouvelle stratégie à l’export

 

Les exportations des entreprises de Poitou-Charentes sont faibles et représentent 14% du PIB en région, alors que la moyenne de ce taux est de 25% au plan national.

 

La région souhaite donc soutenir les démarches d’export des PME avec la mise en place :

  • d'une agence régionale à l'internationalisation
  • de plans d'internationalisation par filières d'excellence
  • d'un nouveau contrat d'accompagnement de la stratégie internationale

 

Source : www.poitou-charentes.fr

 

 

 

 


15 03 2012

 

CoRDEEX « Convention Régionale de Développement de l’Emploi par l’Export »

Région Poitou-Charentes

 

Les régions aussi peuvent soutenir les entreprises qui souhaitent s’ouvrir à l’internationale.

La région Poitou-Charentes, par exemple, propose un programme d’aide à l’exportation aux PME de son territoire qui appartiennent aux secteurs d’activités suivants :  

  • Productif de l’industrie
  • De l’artisanat de production
  • Du BTP
  • Des services à l’entreprise
  • Des éco-industries
  • Ou encore des TIC

 

L’aide potentielle s’applique aux dépenses effectuées par l’entreprise dans le cadre d’un plan de développement à l’international :

  • La participation à des salons étrangers ou français à vocation internationale
  • Les études de marché
  • Une mission de développement de marché étranger
  • Les dépenses de communication (traduction, élaboration de supports de communication adaptés au pays cible)
  • La création de site internet multilingue
  • Ou encore le recrutement d’un premier cadre export

 

L’aide est une subvention calculée :

  • Par un forfait journalier de 150 € par entreprise pour les frais de déplacement 
  • Et 50 % maximum des autres types de dépenses

 

L’aide est plafonnée à 4 000 € par action ; 30 000 € pour le cadre export (D’autres plafond peuvent s’appliquer).

 

Le paiement intervient après l’opération réalisée, sur justificatifs.


Néanmoins, les dossiers de demande d’aide doivent impérativement être transmis à la collectivité avant tout démarrage du projet.

 

 

 

Source : site de la région www.poitou-charentes.fr